Les médias sociaux ont un impact moindre que les grands médias

Les médias sociaux ont un impact moindre que les grands médias

Les médias sociaux ont un impact moindre que les grands médias

Dans un tout récent rapport, on apprend les réseaux sociaux auraient un impact moins appréciable que les grands médias plus classiques.

L’étude menée par Kantar Media en collaboration avec 110 grands médias français, affirme que Twitter est le réseau social donnant un retombé le plus positif et la plus importante.

Mais son impact médiatique (nombre de personnes touchées) et son résultat restent différents. L’étude prend l’exemple de la couverture du virus Ebola au courant du mois d’octobre dernier (2014).

L’impact de la radio et de la télévision a atteint un impact plus fort que la presse écrite, suivie des médias en ligne et des réseaux sociaux qui se situe en dernière position. Dans le cas de l’Ebola, Twitter reste toujours le réseau social le plus percutant que ces rivaux.

Le rapport s’est intéressé aussi au bruit que l’impact d’une nouvelle pourrait avoir. Le bruit causé sur Twitter ne semble pas être au même moment que ceux proposés par les grands médias.

Un juste milieu est peut-être à prévoir dans les prochaines années redonnant la note de noblesse aux médias classiques.




Aucun commentaire

Joindre la conversation, c'est encore plus agréable!

C'est triste!
Aucun commentaire pour le moment.

Soyez le premier à débuter la conversation!.

Oh Web! a à coeur la protections des données!Votre adresse courriel ne sera pas publié publiquement.